Desserts de Maxime FREDERIC, le George V, Paris

Voici une valse de desserts plus élégants les uns que les autres, la fleur de vacherin, la noisette-citron et le petit dernier le sublime tiramisù !

Les desserts, Maxime Frédéric, le George V, Paris

Dans ce lieu mythique, au luxe très parisien, commençons par le dessert pamplemousse, des suprêmes de pamplemousse en gelée recouverts d’un pesto d’herbes fraîches et de fines meringues craquantes, et quelques grains de citron caviar. Un dessert à l’assiette tellement frais, aux saveurs vives et parfaitement équilibrées. Un petit bijou.

Le pamplemousse, Maxime Frédéric, le George V, Paris

La noisette, gourmandise absolue, une crème légère et onctueuse noisette et un cœur de sorbet citron qui bouscule les notes douces et suaves du fruit sec. Difficile de ne pas terminer l’assiette jusqu’à la dernière miette.

La noisette-citron, Maxime Frédéric, le George V, Paris

Enfin le tiramisu, un coup de cœur absolu, présenté comme une petite tasse de café, il est tout à la fois, soyeux, onctueux, fondant et tonique. On y retrouve la force d’un café et ses notes aromatiques puissantes et fruitées, la douceur d’une crème qui vient l’enrober de douceur avant de terminer dans une explosion de café. Un petit dessert poudré de cacao qui ne laissera personne indifférent c’est certain ! Une petite pépite !

Le Tiramisù, Maxime Frédéric, le George V, Paris
Le Tiramisù, Maxime Frédéric, le George V, Paris

Notre verdict : toute la délicatesse, la justesse, la précision et l’élégance des desserts de Maxime. Des merveilles à déguster sans modérations. Tout y est équilibre et saveurs. +++

Le plus : les goûts et la délicatesse de chaque dressage.

Adresse : www.fourseasons.com