Chocolat Idéal, Paris

Info en avant-première ! Alerte délice…

Revenons donc sur l’histoire de cette marque uniquement connue aujourd’hui grâce à l’affiche qui la représente et que l’on voit partout. En 1871, la compagnie française des chocolats et des thés s’installe à Paris puis quelques années plus tard à Strasbourg alors que l’Alsace et une partie de la Lorraine sont annexées à l’Allemagne. Elle imagine alors un chocolat à consonance française : le chocolat idéal est né. Quelques années plus tard en 1897, elle confie l’illustration de sa marque de chocolat à Alfons Mucha, maître de l’Art Nouveau.

Chocolat idéal
Chocolat idéal

La marque tombe dans l’oubli. Il y a quelques années, en 2014, Eric Bitoun, féru d’histoire et grand amateur de chocolat, décide de racheter la marque « chocolat idéal » afin de s’approprier et de retransmettre son histoire au plus grand nombre.

Eric Bitoun, Chocolat idéal
Eric Bitoun, Chocolat idéal

Ce n’est qu’en 2019, que l’heureux propriétaire redonne vie au chocolat idéal en imaginant sa première tablette. Il la veut très gourmande et fédératrice. Pour se faire, il s’adresse à un chocolatier hors pair, artisan discret installé à Rueil-Malmaison en région parisienne, Gilles Cresno.

Chocolat idéal
Chocolat idéal
Chocolat idéal
Chocolat idéal
Chocolat idéal
Chocolat idéal

De cette collaboration naît une tablette audacieuse sans carrés apparents, à partager sans compter ! Le praliné maison, amande-noisette, légèrement croustillant, enrobé d’un chocolat noir doux (un assemblage à 62% de cacao) fait notre plus grande joie.

Voici notre dégustation, une degustation au sommet. Nous commençons par sortir la tablette tant attendue de son sachet kraft. Rattrapées par les parfums puissants du chocolat, il suffit de la casser pour respirer les effluves de fruits secs. En bouche, c’est la révélation d’un praliné très aromatique, il met à l’honneur la noisette et l’amande dans un équilibre parfait. Légèrement croustillant, pas gras pour deux sous et très peu sucré, sa douceur et ses arômes sont twistés par une fine couverture de chocolat noir légèrement ondulé. On aime le parti pris de cette tablette, le travail inégalable du praliné, l’idée de la croquer sans compter… les carrés.

Tel un phœnix, la marque renaît de ses cendres avec cette première création. Bravo Eric pour cette audace. Merci d’enrichir et de transmettre ce patrimoine chocolaté !

Notre verdict : on adore les arômes et la gourmandise de la tablette. Parfaitement équilibrée, elle se croque à l’envie +++

Le plus : alliance de l’histoire et du chocolat, réalisée par le talentueux Gilles Cresno. Un choix parfait.

Adresse : en vente chez Gilles Cresno et sur le site chocolat idéal www.chocolatideal.com

Laisser un commentaire