Texture tout chocolat grand cru de République Dominicaine, sorbet cacao, La Grande Cascade, Paris

D’abord, le lieu, hors du temps, au cœur du Bois de Boulogne puis l’arrivée, le bruit de la cascade et l’entrée dans le restaurant, un lieu qui a conservé le charme du 19ème, on s’attend à voir sortir Hubert de Tartas de derrière une tenture pour accueillir l’hiberné (ref à Hibernatus, d’Edouard Molinaro avec Louis de Funès).

Le calme surprenant qui règne dans la salle, impressionnant, on parle même à voix basse ! Bon revenons à nos moutons ou plutôt à notre dessert au chocolat. Son petit nom ou plutôt sa longue dénomination : « Texture tout chocolat grand cru de République Dominicaine, sorbet cacao ».

Passons donc au dessert tant attendu, une assiette au bon parfum de chocolat contenant un dôme en chocolat très noir surmonté d’une perle de chocolat plus claire. Le dessert a de la prestance et promet d’être consistent ! En accompagnement, un petit pot contenant une quenelle de sorbet cacao surmonté d’un drôle de morceau de chocolat noir un peu design. Le tout est très joliment présenté. A nos cuillères et fourchettes maintenant !

La grande cascade
La grande cascade

Attaquons le mi-cuit, il est servi tiède, sa texture est entre la mousse au chocolat et le soufflé. Il est déposé sur un grand sablé vanille et oh surprise lui-même repose sur un sorbet au cacao amer, corsé. Au fond de l’assiette une « sauce » chocolat noir. En accompagnement, il s’avère que le petit pot renferme non seulement une quenelle de sorbet chocolat mais aussi une panacotta au chocolat recouverte d’un crumble au chocolat.

La grande cascade

Notre verdict : joliment présenté et chocolaté mais trop dissocié avec ses 2 assiettes. On ne sait pas vraiment comment le manger. 🍫

Le plus : Une belle recherche du pâtissier pour la présentation et le mélange de textures. La gentillesse de l’équipe et du second en pâtisserie.

Le bémol : on s’y perd un peu dans la dégustation entre la panacotta servie à part, le mi-cuit, les deux glaces, une dans chacun des plats. Et même pour nous qui n’avons pas de limite en matière de chocolat, le dessert est vraiment trop généreux et du coup un peu roboratif.

Adresse : http://www.restaurantsparisiens.com/restaurant-la-grande-cascade/carte-menus/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *