Rencontre avec Joël PATOUILLARD, pâtissier chocolatier à Privas

Une splendide rencontre avec un Meilleur Ouvrier de France, amoureux de la pâtisserie. Baigné depuis sa plus tendre enfance dans les effluves de vanille, de cannelle et de beurre cuit utilisés par sa mère pour régaler ses enfants, son destin est tout tracé ! S’installer pour régaler petits et grands.

IMG_7220

C’est ainsi qu’à 22 ans, il s’installe comme pâtissier à Privas en Ardèche. Il profite de chaque vacances pour se perfectionner chez Gaston Lenôtre et revient toujours plus riche d’idées nouvelles et d’envies. Sa pâtisserie est délicate, gourmande, audacieuse et régale le tout Privas. En 1986, il s’inscrit au concours de MOF pâtissier-confiseur et décroche son titre à 30 ans dès sa première participation. C’est dire son talent ! A partir de là, tout commence réellement. Une fois son titre en poche, il veut se surpasser, faire toujours plus et toujours mieux ! Il travaille ses pâtisseries comme des desserts à l’assiette, sa ligne de conduite : vendre des gâteaux dès leur sortie des mains du pâtissier pour que les choux soient fondants et croquants, le millefeuille délicatement caramélisé et les babas délicieusement moelleux et savoureux. En vrai bec sucré, ce sont d’ailleurs ses deux desserts favoris !

Créatif, gourmand, généreux, visionnaire et fourmillant d’idées, il décide de développer une nouvelle activité, celle de chocolatier. Pour s’y consacrer entièrement, il abandonne son rouleau à pâtisserie en 2006 pour se consacrer entièrement au chocolat. Son crédo, faire déguster des bonbons de chocolat en créant à chaque dégustation un effet de surprise. Il veut étonner et régaler, donner du plaisir. Aujourd’hui, ce maestro de la ganache en propose plus de 60. Il aime travailler la pulpe de fruit pour dé-sucrer ses chocolats et apporter une touche de modernisme et de fraicheur à ses ganaches : kumbawa, yuzu, passion, poivre de Sichuan, fraise-vinaigre balsamique et autre fruits frais délicats et gourmands. Les pralinés ne sont pas en reste et nous promettent des surprises en 2016 !

Aujourd’hui, il a fait de sa belle Maison, créée il y a près de 40 ans, le temple du chocolat de Privas. Début 2015, il est comblé lorsque son fils Damien décide de reprendre l’affaire familiale et de travailler avec son père pour pérenniser ses douceurs. Et il y a quelques semaines, il présente une robe gourmande en chocolat au défilé du Salon du chocolat avec la créatrice Manon Bresson-Cancel.

image

Après cette rencontre gourmande qui nous a mis l’eau à la bouche rien que de l’entendre nous décrire ses créations, nous attendons les prochains défis de Monsieur Patouillard et nous avons un rêve : qu’il vienne régaler la capitale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *